Pour toute souscription à un abonnement, recevez la box Voyage au Japon en cadeau !

Mes livres québecois coup de coeur

J'avais envie de vous partager mes livres coups de coeur autant au niveau de l'illustration, de la qualité que de l'histoire.

Le premier s'intitule les petites tempêtes de Valérie Chevalier.

La première chose qui nous attire lorsque nous choisissons un livre c'est sa couverture: Les petites tempêtes a une magnifique première de couverture de l’illustratrice Anne-Julie Dudemaine, un beau coup de crayon style manga. Et puis sa couleur mint ! J'adore !

Je me suis retrouvée dans Raphaëlle, l'héroïne, qui est une jeune artiste peintre pour qui l'amour va et vient, papillonne et désillusionne. Mon premier roman québecois !

En voici mes passages préférés.

Lorsque le douanier demande à Raphaëlle si elle va à New York seule et qu’elle lui répond qu’elle vient d’apprendre que son chum là trompe, comme ça, naturellement.

« J’étais mieux établie qu’elle dans la vie. Mon nom valait plus de points que le sien au Scrabble » J’adore !

« De trahir mon peuple, ses expressions, ses diphtongaisons remplies d’amour. » Diphtongaisons… lorsque je ne comprends pas quelque chose, il m’arrive d’avoir un sentiment de culpabilité sur mon manque de culture G. Mais je sais maintenant qu’avec l’expérience et le recul, que si moi je me pose la question, je ne suis certainement pas la seule à me la poser ! Vrai ? Alors je vous partage la définition de diphtongaison : Mutation phonique d’une voyelle simple à une voyelle complexe formant une diphtongue (par exemple le passage du latin bonum à l’italien buon.

Le second, Vi de Kim Thuy.

C’est d’abord par la qualité du livre et de son papier, que j’ai été attirée, exceptionnel ! Il est rare d'avoir un papier de cette qualité pour un livre de cette catégorie. 

L’histoire en est tout autant et autobiographique.

À Saigon, la vie harmonieuse d’une grande famille vietnamienne est brisée par la guerre. La mère et ses enfants s’enfuient, mais le père ne les accompagne pas dans cette « course vers l’inconnu ». Après les mille embûches de la traversée, c’est l’arrivée au Québec, à Limoilou. Leur nouvelle existence est narrée par la cadette, tiraillée entre sa fidélité aux traditions et ses propres aspirations, sa découverte de l’amour et de la liberté.

Voici quelques explications du langage vietnamien.

J’ai eu l’impression qu’elle était à côté de moi et qu’elle me racontait son histoire pleine d’émotions. Kim a reçu sept prix littéraires après ses trois autres livres Ru, À toi et Màn. Le dernier s’intitule Le secret des vietnamiennes.

Le dernier et non des moindres, Vivre simplement d’Elisabeth Simard, (auteure du blogue Ruban cassette) une véritable bouffée d’air frais !

Elisabeth nous raconte comment elle est sortie « du chaos moderne pour s’offrir une vie plus douce ». Comme Elisabeth, après un déménagement, je me suis rendue compte que j’avais beaucoup trop de choses. Je devais alléger ce poids matériel qui pour la plupart ne me servait pas à grand-chose finalement et même encombrait mon espace de vie et qui,. D’une certaine façon, j’étouffais. Je découvre ce livre à un moment de ma vie où je suis en quête de cette prise de conscience. Je ne veux plus entrer dans le tourbillon suffoquant de la consommation et qui fait du mal à notre planète. Je veux, comme Elisabeth, vivre simplement, avoir du temps et des moments tout doux qui bercent mon quotidien. L’important étant ce que l'on vit et non ce que l'on possède.

Elisabeth Simard nous raconte comment, petit à petit, au fil de ses expériences avec ses trois enfants, elle sort du chaos moderne et ainsi nous livre ses précieux conseils. Mes préférés ont été, le rituel d’allumer une bougie avant chaque repas partager à la maison qui capte l’attention des enfants et leur donne une habitude où ils prennent la responsabilité de son allumage et de son éteignage grâce à un éteignoir en laiton. L’autre, c’est le pot Masson annuel, à chaque premier jour de l’an, Elisabeth installe un pot Masson, quelques bouts de papier et un stylo sur un coin du comptoir de la cuisine. Tout au long de l’année, avec son amoureux, ils écrivent ce qu’ils aiment, des moments, des pensées,… Et ils déposent le papier dans le pot. Aucune pression sur la fréquence de cette écriture. Le 1er janvier de l’année suivante, ils en font tous ensemble la lecture. « Sourires et cœurs tout chauds garantis ».

Elle nous donne ses astuces pour limiter leurs déchets, ses recettes d’aliments du quotidien, ses cosmétiques, ses produits d’entretiens qu’elle fait soi-même.

Pour ma part, depuis que j’utilise des cotons démaquillants, protège-slips lavables et la Diva cup, je me sens plus indépendante et confortable dans mon quotidien et dans ma contribution à préserver notre environnement.

Et toi, quel est ton geste du quotidien pour préserver notre environnement ?

Le choix d'Elisabeth dans notre boutique Papier de soi : notre box Mon bullet journal

Bonne lecture.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés